Nouvelles

MALI : Le projet DÉCLIC contribue à la riposte à Ébola

Des centres de santé du Mali recevront un appui du Projet d’appui à la formation des professionnels de la santé au Mali (DÉCLIC), mis en œuvre par le Consortium composé du CCISD, de l’Université de Sherbrooke et du Cégep de Saint-Jérôme, pour optimiser leur gestion de cas de fièvre Ébola éventuels.

Alors que le pays fait face à ses premiers cas importés de la maladie, le programme DÉCLIC se joindra aux efforts de prévention et de riposte en cours par le biais de divers ateliers de formation destinés au personnel médical et paramédical de cinq centres de santé communautaires universitaires.

À l’issue de cette nouvelle initiative, les médecins, les infirmiers et les soignants des institutions seront formés à l’hygiène et l’assainissement (lavage des mains, désinfection des locaux et du matériel), aux protocoles d’identification, de transfert et de contrôle des cas et de leurs contacts ainsi qu’à la sensibilisation des communautés.

 « Ces centres ne seront pas des centres de traitement de l’Ébola, mais ils sont en première ligne pour recevoir d’éventuels malades non diagnostiqués », explique le Dr Mahamane Maïga, directeur technique du DÉCLIC.

Les prestataires de soins, pour limiter la propagation de cette maladie, doivent donc être capables d’identifier correctement les cas, de les transférer de façon sécuritaire vers les centres de traitement adaptés ainsi que d’entreprendre le suivi des personnes ayant été en contact avec ces derniers. De plus, ils doivent être en mesure de se protéger eux-mêmes puisqu’ils devront continuer à prodiguer les soins courants.


Aider le personnel médical à mieux se protéger

 « L’analyse des cas de contamination chez le personnel médical et paramédical révèle que les risques de contamination sont particulièrement élevés au moment du retrait de l’équipement de protection. Une erreur peut être fatale. Une parfaite maitrise des étapes de l’habillage et du déshabillage est donc cruciale », poursuit le directeur technique.

À cet effet, le DÉCLIC est présentement à la recherche du financement nécessaire afin d’entreprendre 200 séances de formation sur les étapes de l’habillage et du déshabillage reliées au port de l’équipement de protection. Le coût total pour ces ateliers est estimé à 25 000 $CA.

En somme, la maitrise des séquences aura pour effet de conférer au personnel soignant des centres de santé ciblés les connaissances et la confiance dont ils auront besoin pour prendre en charge, de manière sécuritaire, les cas éventuels qui se présenteront à eux.

L’appui du projet DÉCLIC s’inscrit dans la droite ligne de sa mission, soit contribuer au renforcement de la première ligne du système de santé par la formation des médecins et des paramédicaux des centres de santé communautaire.

--

POUR EN APPRENDRE DAVANTAGE SUR CETTE INITIATIVE, VISITEZ NOTRE SECTION PROJETS OU ACCÉDEZ À L’ALBUM PHOTO DE CE PROJET RÉALISÉ AVEC L'APPUI FINANCIER DU GOUVERNEMENT DU CANADA ACCORDÉ PAR L'ENTREMISE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT (MAECD).