Nouvelles

Prix CCISD - Pierre Viens 2016 : Deux organisations récompensées

Le Centre de santé intégré de Mahabibo, à Madagascar, et le Poste de santé de Pambal, au Sénégal, où séjournent annuellement des étudiants de médecine de l’Université Laval, ont obtenu respectivement la 1re et la 2e position dans le cadre de la première édition du Prix CCISD - Pierre Viens.

Ce prix annuel vise à reconnaître l’apport des organisations qui accueillent les stagiaires de la Faculté de médecine ou de la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval à l’amélioration de la santé des populations. Normalement, une contribution annuelle de 20 000 $ est prévue, mais la direction du CCISD, sur recommandation du jury de sélection finale, a décidé d’accorder exceptionnellement deux prix pour cette première année, totalisant un budget de 25 000 $.

Les récipiendaires se voient ainsi attribuer 18 200 $ et 6 800 $ pour la mise en œuvre de projets visant à améliorer les services offerts aux femmes enceintes et aux nouveau-nés. Une occasion pour elles d’offrir non seulement des soins obstétricaux et néonataux de meilleure qualité, mais également des milieux de stages plus stimulants.

« Le CCISD, qui collabore avec l’Université Laval depuis 1987, accorde une grande importance au transfert de savoir. Il était important pour nous d’appuyer et d’encourager les structures qui, malgré une foule de défis, trouvent les moyens d’accueillir la relève québécoise du domaine de la santé et de contribuer à sa formation », affirme Robert Beaudry, Directeur général du CCISD.

Des projets prometteurs

Lancé en février dernier, le Prix CCISD - Pierre Viens a diffusé un appel à projets auprès des 23 organisations qui accueillent les stagiaires des Facultés de médecine et de sciences infirmières dans le cadre d’une entente de partenariat signée depuis au moins 2 ans avec le Bureau International de l’Université Laval. Ces organisations étaient donc invitées à proposer des initiatives, qui par le biais d’actions concrètes et adaptées aux besoins et au contexte local, contribueraient à améliorer la santé des populations qu’elles desservent. Des 9 propositions reçues, ce sont celles du Centre de santé intégré de Mahabibo et du Poste de santé de Pambal qui ont retenu l’attention du jury.

La première prévoit l’amélioration de la prise en charge des femmes enceintes dans un environnement plus sain, par la réhabilitation des infrastructures sanitaires (douches, lavabos et toilettes) du centre de santé, l’achat de matériel permettant la prestation de soins obstétricaux et néonataux d’urgence de base (tensiomètre, ventouse, ballon masque, etc.) ainsi que la formation de prestataires de soins en échographie obstétricale. La seconde entend quant à elle améliorer la santé des mères et des nouveau-nés en se dotant du matériel nécessaire pour la prise en charge des urgences obstétricales et néonatales et la réalisation d’activités de sensibilisation.

« Nous sommes très satisfaits de la quantité et de la qualité des propositions reçues pour cette première année, commente M. Beaudry. C’était rafraîchissant et très intéressant de voir des initiatives pensées et conçues par les établissements de santé eux-mêmes. Nous avons bon espoir que les organisations récipiendaires sauront faire bon usage des fonds qui leur sont attribués. »

Le Prix CCISD - Pierre Viens est un programme prévu sur 5 ans. Pour la première année, son jury était composé de M. Robert Beaudry, directeur général du CCISD, du Dr Jacques Girard, directeur de la Direction en santé mondiale à la Faculté de médecine, de Mme Anne Guichard, professeure adjointe à la Faculté des sciences infirmières, et du Dr Pierre Viens, professeur retraité à l’Université Laval et fondateur du CCISD.

Des informations complémentaires au sujet du Prix CCISD - Pierre Viens sont disponibles au www.prixccisd.org.