Nouvelles

PRIX CCISD-PIERRE VIENS : La seconde édition est lancée!

Encore une fois cette année, les organisations qui accueillent des étudiantes et étudiants de la Faculté de médecine et de la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval en tant que milieux de stages ont eu l’occasion de soumettre leur candidature au Prix CCISD – Pierre Viens.

Cette initiative, qui vise à reconnaître la contribution de ces organisations à l’amélioration de la santé de leur communauté, accordera un total de 20 000 $ CA à un ou des récipiendaires afin de les appuyer dans la réalisation d’un projet répondant à des besoins réels en lien avec la santé des populations, en particulier celle des femmes, des enfants et de leurs familles.


Un milieu de soins grandement amélioré à Madagascar

Lors de l’Édition 2016, le Centre de santé intégré (CSI) de Mahabibo, situé dans la ville de Mahajanga, à Madagascar, a été sélectionné comme récipiendaire principal, recevant ainsi un montant de 18 200 $ CA pour mettre en œuvre son projet intitulé « Amélioration de la prise en charge des femmes enceintes, de la CPN à l’accouchement, dans un environnement sanitaire amélioré ».

Partenaire de l’Université Laval depuis 2013, cet établissement offre des services de nature préventive et curative à un coût abordable pour les populations des 12 quartiers qui en dépendent, grâce à une équipe de 42 employés et un réseau actif d’agents communautaires. En plus de mettre en œuvre des stratégies avancées de promotion de la santé, le CSI de Mahabibo sert de milieu de stage, à la fois pour les étudiants malgaches et les résidents canadiens.

Ce CSI est l’un des centres publics les plus utilisés de Mahajanga, accueillant près de 25 % des femmes enceintes de la ville. Or, jusqu’à très récemment, son personnel était contraint de travailler avec du matériel désuet ou d’envoyer les patientes vers des centres de santé mieux équipés pour obtenir certains services comme l’échographie. Une fois accouchées, ces femmes étaient appelées à récupérer dans une pièce à risque d’inondations en raison de blocs sanitaires défectueux et en nombre largement insuffisant pour subvenir aux besoins des usagers du CSI.

Avec l’appui du Prix CCISD - Pierre Viens, l’équipe du CSI a été en mesure de se doter des infrastructures et des équipements nécessaires au renforcement des services de santé sexuelle et reproductive ainsi qu’à l’amélioration de l’environnement de soins. Notamment, un bloc sanitaire équipé de douches et de lavabos, ainsi que des latrines ont été mis en place pour de meilleures pratiques d’hygiène et assainissement.

Les fonds octroyés ont également permis l’achat de matériel pour une prestation de soins obstétricaux et néonataux de meilleure qualité, dont des ballons-masques, des kits de réanimation pour nouveau-né, des stéthoscopes obstétricaux ainsi qu’un échographe et ses accessoires (imprimante, papier, gel et onduleur). Deux prestataires de soins, soit un médecin et une sage-femme, ont également eu l’occasion de participer à une formation en échographie obstétricale pour assurer une utilisation adéquate de l’appareil.

« Je suis heureuse que le CSI ait reçu ce prix, car il contribue à l’amélioration de la prise en charge de nos femmes enceintes », a commenté la Dre Anne Marie Ravaomanarivo, responsable des stages des étudiants de l’Université Laval à Mahajanga.

--

La période de mise en candidature de l’Édition 2017 du Prix CCISD – Pierre Viens a pris fin le 31 mars dernier. Au total, 10 organisations ont présenté leur candidature (sur une possibilité de 27). Le ou les récipiendaires seront annoncés officiellement en mai, une fois que le jury aura rendu sa décision.

  • Pour avoir plus d’information sur le Prix CCISD – Pierre Viens, cliquez ici.
  • Pour lire au sujet du second récipiendaire de l’Édition 2016, le Poste de santé de Pambal (Sénégal), cliquez ici.