Nouvelles

MALI : Le projet BECEYA franchit une étape déterminante!

Les travaux de construction, de réhabilitation et d'installation des infrastructures dans les 18 premiers centres de santé appuyés par le projet ont été finalisés cet été. Entamés en 2016, au cours de la seconde année d’activités du Projet, ces ouvrages ont été réalisés avec la participation active des communautés touchées et laissent aujourd'hui place à un grand sentiment de satisfaction chez les principaux bénéficiaires.

Dans la région de Sikasso, plus de 250 personnes se sont rassemblées, le 27 juillet 2017, pour souligner l’inauguration officielle des infrastructures dans le Centre de santé de Wayerma II, lequel est maintenant une source de fierté pour la communauté. Avec l’appui du Projet, ce centre de santé est maintenant doté d’un système d’adduction d’eau, de huit blocs de latrines, d’une aire de lavage et d’un système d’électrification solaire, entre autres.

Même chose à Kita, dans la région de Kayes, où le Chef du Service local de la promotion de la femme de l'enfant et de la famille n’a pu que constater l’impact des activités du projet pour sa communauté :

« Merci BECEYA pour tout ce que vous êtes en train de faire aux populations maliennes et singulièrement aux femmes et aux enfants. […] Je suis à Kita, donc je suis témoin oculaire des actes qui ont été posés au CSRéf de Kita et au CSCom de Dafela. BECEYA n'est pas un mot, c'est un comportement, un bon comportement qui anime tous les travailleurs du projet. »


Des résultats tangibles

Dans les 18 centres de santé où BECEYA est intervenu jusqu’à présent, l’environnement physique a été considérablement amélioré. Les prestataires de soins, des responsables de l’entretien et des comités de gestion des déchets biomédicaux s’assurent désormais de la propreté des lieux et du respect des normes environnementales en vigueur grâce à la disponibilité de différents protocoles adaptés, ainsi qu’à la formation et aux différents équipements et infrastructures qu’ils ont reçus.

De façon plus importante encore, une différence est palpable dans les comportements et les habitudes des gens qui fréquentent les établissements, car des activités de sensibilisation sont organisées sur une base régulière par des Associations de femmes formées à la fois en techniques de communication pour le changement social et de comportement et en matière d’eau-hygiène-assainissement.

À Koutiala, par exemple, des séances d’orientation des malades et des personnes qui les accompagnent sont réalisées quotidiennement afin de les informer sur les façons de contribuer à un milieu de soins sain et sécuritaire, ainsi que sur les raisons pour lesquelles c’est important de le faire.

« Voilà ce dont nous avions besoin », a commenté un homme à l’issue d’une telle séance. « Avant, quand tu arrivais au centre de santé, personne ne t’orientait vers les poubelles, les points d’eau potable, les latrines, etc. Tu étais laissé pour compte, raison pour laquelle on déposait les déchets à côté de nous en nous disant que celui dont c’est son travail viendra les ramasser ».

En plus de démontrer l’efficacité de l’approche BECEYA, ces réussites sont une grande source de motivation pour l’équipe du Projet qui, grâce à l’approche par vague qu’elle a choisie d’adopter, est désormais bien rodée et se sent d’attaque pour entamer les ouvrages dans un second groupe de 75 centres de santé.

--

L’équipe du projet BECEYA publie un bulletin d’information chaque trimestre. Si vous souhaitez être ajouté à la liste d’envoi, écrivez-nous au [email protected] en inscrivant « Bulletin BECEYA » en objet.

Pour en consulter la plus récente édition, cliquez ici.

--

POUR EN APPRENDRE DAVANTAGE AU SUJET DU PROJET BECEYA, UNE INITIATIVE RÉALISÉE AVEC L'APPUI DU GOUVERNEMENT DU CANADA, VISITEZ LA SECTION PROJETS DE NOTRE SITE WEB OU L'ALBUM PHOTO BECEYA.