Nouvelles

MALI : Les activités du projet BECEYA contribuent à l’augmentation du taux de fréquentation au CSRéf de Niono

Le Projet d’appui à l’Amélioration de l’environnement sanitaire pour les mères et les enfants dans les centres de santé, communément appelé BECEYA, a contribué à l’augmentation du taux de fréquentation au centre de santé de référence (CSRéf) de Niono. 

En effet, après deux années d’activités au CSRéf de Niono, le projet BECEYA a largement contribué à l’amélioration de l’environnement sanitaire et à la qualité des services, augmentant ainsi le taux de fréquentation du CSRéf, passant de 8 390 à 19 859 personnes entre 2014 et 2017. L’implication du premier responsable du CSRéf et du technicien d’hygiène a été un atout remarquable.

 « Si les locaux sont propres, ça donne envie de venir au CSRéf. Sinon il y avait un moment où le CSRéf  de Niono était délaissé », explique le technicien d’hygiène agissant à titre de point focal du Projet au CSRéf de Niono.

Effectivement, l’amélioration de l’environnement sanitaire est un élément très déterminant dans l’augmentation du taux de fréquentation des centres de santé. Des salles de soins propres, l’accès à l’eau potable, à l’électricité et à des latrines, ainsi qu’une bonne gestion des déchets biomédicaux sont autant des facteurs qui contribuent à améliorer la qualité des soins offerts aux populations.

De ce fait, le médecin-chef de district assure régulièrement le suivi et la supervision des activités d’hygiène dans les centres.

 L’assainissement : l’affaire de tous!

Pour y arriver, l’équipe-cadre du district a initié plusieurs activités :

  • Des réunions hebdomadaires entre le personnel d’entretien et l’administration du CSRéf;
  • Des réunions mensuelles des comités de gestion des déchets biomédicaux avec le personnel de santé et le personnel d’entretien;
  • Le lancement de concours semestriels entre les unités de soins, appelés évaluations semestrielles, initiés entre le personnel de santé, « unité sans risque », et le personnel d’entretien, « manœuvres modèles »;
  • La tenue de journées régulières de salubrité par les agents de santé au niveau de chaque unité;
  • La tenue des journées hebdomadaires de salubrité par la coordination des femmes;
  • Le recrutement de deux personnes spécifiquement pour l’entretien de l’incinérateur (incinération des déchets et entretien du local) et pour l’entretien et le nettoyage des latrines et des dispositifs collectifs de lavage des mains.

Voici d’ailleurs le témoignage d’un usager du CSRéf au cours de la campagne de sensibilisation organisée avec l’appui du Projet : « De 1992 à ce jour, j’ai fait plusieurs centres de santé de Sogolo (l’un d’entre eux est situé à 65km du CSRéf) et l’hôpital du Point G (hôpital national de 3e référence) pour accompagner 48 malades. En 2015, il n’y avait aucune toilette que l’on pouvait utiliser pour faire nos besoins les plus élémentaires. Les toilettes du CSRéf de Niono n’étaient pas praticables à cause des mauvaises conditions d’hygiène. C’est la première fois que je vois le CSRéf aussi propre. Je me suis dit que le nouveau médecin-chef doit être vraiment différent des autres, car la bonne marche des activités dépend en grande partie du premier responsable ».

Pour le personnel du CSRéf, l’assainissement n’est pas seulement le travail du personnel d’entretien. Des journées de salubrité sont organisées deux fois par semaine dans chaque unité avec la participation et l’implication des chefs d’unité.

Avec l’appui du médecin-chef de district et du technicien d’hygiène, un concours a été lancé entre les 16 unités de soins du CSRéf de Niono. C’est dans ce cadre que Mme Coulibaly Fatoumata Sogodogo, technicienne supérieure en santé et coordonnatrice du service de la chirurgie-Femme déclare : « Mon personnel et moi sommes impliqués avec l’appui de mes stagiaires. Pour avoir la première place, dès l’arrivée d’un stagiaire dans mon service, il est sensibilisé et informé sur les mesures d’hygiène et il est orienté au tri des déchets à l’aide de la fiche technique. Les accompagnants et les malades sont sensibilisés sur la propreté des locaux et les avantages. Le comité d’évaluation passe deux fois par mois à l’improviste pour faire le constat à l’aide des critères d’évaluation. Chaque jour, le médecin-chef de district passe dans chaque unité ».

La coordination de femmes, avec l’appui de la jeunesse, mène sur une base hebdomadaire des activités communautaires de sensibilisation et d’assainissement du CSRéf. Des campagnes de sensibilisation des usagers sont mises en œuvre sur la limitation des visites et des visiteurs, le lavage des mains, l’utilisation des poubelles, etc. Conséquemment, tous les malades hospitalisés sont sensibilisés à l’entrée du CSRéf.

L’approche « accompagnement/appropriation » du projet BECEYA a contribué à l’implication et l’appropriation de tous les bénéficiaires des interventions du Projet et à l’amélioration de la qualité des services dans le CSRéf de Niono.

Le projet BECEYA, à travers sa composante « appui aux centres de santé », a contribué à l’amélioration des conditions d’hygiène dans le CSRéf de Niono par : la mise en place d’un « pool » de superviseurs de formation dans le district sanitaire de Niono (composé du CSRéf, le Service Local du Développement Social et de l’Économie Solidaire, le Service Local de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille et le Service Local d’Assainissement et de Contrôle des Pollutions et des Nuisances); la formation des agents de santé, du personnel d’entretien et de toutes les actrices et de tous les acteurs impliqués; la mise en place des infrastructures, la dotation en kits de transport, en kits de protection pour le traitement des déchets biomédicaux et par un appui financier trimestriel pour le fonctionnement. Un protocole de collaboration a été signé entre le projet BECEYA et le CSRéf de Niono pour la mise en œuvre des interventions.

POUR EN APPRENDRE DAVANTAGE AU SUJET DU PROJET BECEYA, UNE INITIATIVE RÉALISÉE AVEC L'APPUI DU GOUVERNEMENT DU CANADA, VISITEZ LA SECTION PROJETS DE NOTRE SITE WEB OU L'ALBUM PHOTO BECEYA.