Nouvelles

Le CCISD entame deux nouveaux projets au profit de la santé sexuelle et reproductive

Le CCISD est heureux d’annoncer le lancement de deux nouveaux projets au cours de l’année 2018 grâce à l’appui financier d’Affaire mondiales Canada (AMC). Ces nouvelles initiatives visent l’amélioration de la santé sexuelle et reproductive (SSR) des femmes, des filles et des adolescents en République démocratique du Congo et au Bénin.

Le Projet « Accès aux services de santé à Kinshasa » (ASSK) est réalisé en consortium avec le Centre hospitalier de l’Université de Montréal – Unité de santé internationale (CHUM-USI). D’une durée de cinq ans (2018-2023), cette initiative s’inscrit en continuité au « Projet d’appui au système de santé de la province de Kinshasa » (PASSKIN) qui a pris fin en juin 2017. ASSK a pour objectif d’améliorer la santé des femmes, des enfants et des adolescents vivant dans la province de Kinshasa, en République démocratique du Congo. Dans le but de contribuer à une meilleure égalité en matière de santé, le Projet ASSK vise l’amélioration de la qualité et de la disponibilité des services de santé, notamment des services de SSR, ainsi que l’utilisation accrue par les femmes, les enfants et les adolescents, des services de SSR qui tiennent compte de l’égalité de genre et des droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles.

Le « Projet d’Amélioration de la santé sexuelle et reproductive et du respect des droits des adolescentes du Bénin (PASSRELLE), quant à lui, est mis en œuvre en collaboration avec le Bureau d’appui en santé publique 96 (BASP’ 96). Prévu sur une période de trois ans (2018-2021), il a pour objectif principal d’améliorer la SSR et le respect des droits de plus de 100 000 adolescentes de 15 à 19 ans des départements de l’Atlantique et du Mono, au Bénin en :

1) Accroissant la demande des services en SSR, particulièrement chez les adolescentes;
2) Accroissant l’offre des services de SSR adaptés aux adolescentes et axés sur le respect de leurs droits;
3) Améliorant la coordination de la prévention et de la prise en charge en matière de SSR, en respect des droits des adolescentes dans les structures de gouvernance.

Les projets ASSK et PASSRELLE favorisent tous deux une approche fondée sur l’égalité de genre afin d’améliorer l’accès des soins de SSR chez les femmes, les filles et les adolescentes qui sont les principales utilisatrices de ces services, en plus de promouvoir leur participation active dans le but de défendre leurs droits en matière de SSR.

Ils s’inscrivent dans l’engagement du Gouvernement canadien, via AMC, à investir 650 millions de dollars pour la santé et les droits sexuels et reproductifs, en plus d’être en cohérence avec la nouvelle politique d’aide internationale féministe (PAIF) du Canada.

De plus amples informations sur ces nouveaux projets seront bientôt disponibles sur notre site Web.