Nouvelles

BÉNIN : Des relais communautaires engagés envers la santé des adolescent·e·s

Près de 200 relais communautaires formés par le projet PASSRELLE sont maintenant actifs auprès des adolescent·e·s des départements de l’Atlantique et du Mono, au Bénin. À travers des activités de prévention et de promotion de la santé, ils apportent une contribution importante à l’amélioration de la santé sexuelle et reproductive et le respect des droits des adolescentes.

Déployés au niveau communautaire, les relais servent de pont entre les populations et les centres de santé. Leur rôle : informer, sensibiliser et motiver des changements en faveur d’une meilleure santé. Pour le PASSRELLE, qui aspire à créer un environnement facilitant l’offre et la demande de services de santé adaptés aux jeunes, un travail de proximité avec ces relais communautaires s’avérait donc essentiel.

Au cours de leur formation, les relais ont été outillés afin d’accompagner les jeunes, en particulier les adolescentes de 15 à 19 ans, de les informer sur leur santé et leurs droits ainsi que sur les services de santé à leur disposition alors qu’ils traversent une période déterminante de leur vie.

« L’adolescence n’est pas une maladie : c’est une phase d’adaptation, et c’est plus simple de s’adapter si on comprend ce qui se passe », a affirmé un relais communautaire de la zone de santé de Sô-Ava.

Le groupe de relais formé par PASSRELLE réalise donc fièrement depuis le mois d’août des activités de communication pour un changement social et de comportement sur une variété de thématiques centrées sur et adaptées aux jeunes, dont la santé sexuelle et reproductive, l’égalité de genre, les droits humains et la santé mentale. Ces activités sont très diversifiées, allant de la projection de films et émissions éducatives aux discussions en groupe, en passant par des sensibilisations de masse et l’animation de dialogues parent-enfant sur la santé sexuelle et reproductive.

Grâce à leurs interventions, les relais communautaires de l’Atlantique et du Mono constitueront un maillon essentiel des efforts visant à renforcer la confiance des adolescentes envers les services de santé et à accroître le respect de leurs droits dans les centres de santé comme dans la communauté.

--

Le PASSRELLE, réalisé avec la collaboration de BASP’96, bénéficie de l’appui financier d’Affaires mondiales Canada. Prévu sur une durée de 3 ans (2018-2021), il vise l’amélioration de la santé sexuelle et reproductive et le respect des droits de plus de 100 000 adolescentes des départements de l’Atlantique et du Mono, au Bénin.