Nouvelles

RD CONGO : Le projet ASSK reçoit 1.3 M$ pour contribuer à la réponse à la COVID-19

Un financement complémentaire accordé par Affaires mondiales Canada permettra au projet ASSK d’intensifier ses activités de réponse à la COVID-19. L’équipe du projet peut ainsi offrir un appui significatif à ses partenaires de la province de Kinshasa, alors qu’ils poursuivent la mise en œuvre de leurs différents plans de riposte à l’épidémie.

Dès l’apparition des premiers cas de coronavirus en République démocratique du Congo (RDC), l’équipe ASSK s’est mise à pied d’œuvre afin de contribuer à la réponse à la pandémie. En contact étroit avec les équipes responsables des sept zones de santé partenaires du Projet, plusieurs mesures ciblées ont alors été mises en place dès la fin mars, en particulier pour renforcer les actions en matière de protection et d’hygiène en milieu de soins et s’assurer du maintien de l’offre de services de santé sexuelle et reproductive (SSR) de qualité malgré le contexte de pandémie.

Grâce aux 1.3 M$, le projet ASSK pourra bonifier son appui au fonctionnement du système de santé, à l'amélioration des mesures préventives ainsi qu’aux activités communautaires de sensibilisation, en intégrant des messages axés sur l'égalité de genre et la prévention des violences. 

L’équipe du projet multipliera également les activités de renforcement des capacités des agent·e·s de santé déjà entamées sur des thématiques clés, dont l’hygiène et la gestion des déchets biomédicaux ainsi que la prévention et le contrôle des infections pour les prestataires des services de SSR. Offertes dans un contexte de crise sanitaire tendu et sans précédent, ces formations sont accueillies à bras ouverts par les participant·e·s qui sont invité·e·s à rejoindre des groupes d’échanges virtuels pour poser des questions et poursuivre leur apprentissage une fois les sessions terminées.

« ASSK a répondu à un besoin jusque-là inexistant : une formation médicale sur le sujet répondant aux préoccupations médicales des soignants au-delà de l’urgence de santé publique. La création d’un réseau médical d’échange sur la COVID-19 en est le résultat le plus patent dans la lutte contre les fausses informations et la vulgarisation des bonnes pratiques », explique le Dr Innocent KASHONGWE MURHULA, formateur invité.

--

Toutes les activités du projet ASSK sont réalisées en conformité avec les mesures recommandées en RDC et en cohérence avec son résultat ultime : améliorer la santé des femmes, des enfants et des adolescent·e·s vivant dans la province de Kinshasa. Le Projet est réalisé en consortium avec l'Unité de santé internationale (USI). Il est prévu sur une durée de 5 ans (2018-2023) et bénéficie d’un financement de plus de 21 M$, incluant les fonds nouvellement octroyés.