Nouvelles

VISER TOUJOURS PLUS D’INCLUSION ET D’ÉQUITÉ

En cette Semaine canadienne de l'égalité des sexes, toute l'équipe du CCISD célèbre fièrement chaque geste qui contribue à nous faire avancer collectivement vers des sociétés inclusives et un monde plus équitable.

Nos conseillères en égalité de genre vous présentent certaines des actions concrètes réalisées dans le contexte de pandémie.

--

Cécile MALEKO
Projet Accès aux services de santé à Kinshasa (ASSK), République démocratique du Congo

Avec les membres de l’équipe ASSK, un travail de fond a été effectué afin d’adapter les messages de prévention nationaux de manière à s’assurer qu’ils tiennent compte de l’égalité de genre et des droits humains.

« Je me suis intéressée aux activités des collègues sur les mesures barrières et on m’a demandé de veiller à ce que ces messages puissent être transversaux. Il y avait des messages préétablis par le Ministère, mais on a su les adapter », relate Cécile.

Grâce à l’appui du Projet, des thématiques telles que le partage équitable des tâches et responsabilités liées aux soins et à l’hygiène ont été introduites dans les messages clés. L’importance de dénoncer et de redoubler de vigilance concernant l’augmentation des violences en cette période a aussi fait l’objet d’une attention particulière.

--

Anne Marie THIMOTHÉE ROBERT
Projet de Prise en charge Intégrée de la Santé de la Mère et de l’Enfant dans l’Artibonite – Phase 2 (PRISMA 2), Haïti

En Haïti, Anne Marie et l’équipe de PRISMA 2 se sont investies dans la coordination des actrices et acteurs locaux pour optimiser l’efficacité des messages transmis sur la COVID-19.

« Au début, il a fallu vraiment tout organiser. Ce dont je suis fière : on a préparé des formations pour toutes les catégories de personnel [du secteur de la santé] et on a beaucoup travaillé avec les organisations de femmes pour la mise en place de caravanes d’information. Des artistes ont aussi été impliqués, car la musique est importante chez nous », raconte-t-elle avec enthousiasme.

En valorisant ainsi les savoirs et talents locaux, le PRISMA 2 est parvenu à concevoir des campagnes de prévention et de sensibilisation réellement adaptées aux populations de l’Artibonite. Par ailleurs, l’équipe a pu veiller à ce que les messages clés sur la COVID-19 contribuent à propulser des changements positifs en faveur d’une plus grande égalité de genre.

--

Hortense LOKOSSOU
Projet d'Amélioration de la santé sexuelle et reproductive et du respect des droits des adolescentes du Bénin (PASSRELLE), Bénin

Les médias jouent un rôle central en matière d’accès à une information de qualité, notamment en temps de crise. L’équipe du PASSRELLE a pour cette raison jugé pertinent d’organiser un atelier de formation pour les journalistes. L’objectif : renforcer les connaissances en matière d’égalité de genre pour promouvoir la production de contenu inclusif, respectueux des droits et sensible aux enjeux de santé sexuelle et reproductive, incluant les violences basées sur le genre (VBG).

« Les journalistes font leur travail et ils ont été bien briefés. Au niveau des prestataires de service, il y avait quelque chose qui manquait concernant les VBG et ils l’ont identifié », explique Hortense. Selon elle, cet atelier a permis de mettre en lumière le besoin de clarifier les protocoles de prise en charge clinique des VBG, lesquelles ont connu une recrudescence pendant la pandémie.

Avoir accès à des journalistes utilisant leur plateforme au bénéfice de l’égalité de genre et de la santé sexuelle et reproductive est un grand plus pour les communautés béninoises, maintenant et pour des années à venir!

 

Les projets ASSK, PASSRELLE et PRISMA 2 sont tous trois rendus possibles grâce à l'appui financier d'Affaires mondiales Canada. Le CCISD tient également à souligner la contribution technique et financière de One Drop à la mise en oeuvre du projet PRISMA 2.