Nouvelles

HAÏTI - La sensibilisation, au cœur de la riposte à la COVID-19

Un texte de Maguil Gouja

À l’instar de nombreux pays, Haïti n’a pas été épargné par la pandémie de COVID-19. La situation préoccupante du système sanitaire haïtien et des conditions de vie de la grande majorité de la population faisaient craindre le pire face à une maladie encore mal connue et sans vaccin. Toutefois, les autorités haïtiennes ont rapidement adopté une série de mesures, dès les premiers cas positifs recensés à la mi-mars : fermeture des frontières, des écoles, des commerces, état d’urgence sanitaire, port du masque, distanciation sociale, restrictions lors de rassemblement, confinement, etc. Elles ont également mis sur pied un plan de riposte national et convié ses partenaires à apporter leur contribution. C’est dans cette optique que l’équipe du CCISD a mobilisé les ressources du projet PRISMA 2 – après l’approbation rapide de nos bailleurs de fonds (Affaires Mondiales Canada et la fondation One Drop) – pour établir un plan d’action spécifique en réponse à la crise, en cohérence avec le plan national.

Plusieurs membres de notre équipe ont rejoint les commissions mises en place dans le département de l’Artibonite en vue de coordonner l’action collective. Quatre volets ont été développés :

  • Formation : Pour mieux orienter les prestataires de soins, incluant le personnel d’entretien, et les agents de santé communautaire polyvalents (ASCP)
  • Sensibilisation : Pour développer des outils (affiches, fresques murales, vidéoclips, etc.) utilisés pour sensibiliser et mobiliser la population face à la pandémie
  • Prise en charge : Chargé des sites de quarantaine et d’isolement.
  • Gouvernance : Chargé de la coordination des interventions. 

Le volet sensibilisation a mobilisé la majeure partie des ressources et des efforts. Il s’agissait d’encourager l’adoption de comportements empêchant la transmission de la COVID-19, au moyen de l’art social pour le changement de comportement (une approche préconisée par la fondation One Drop). L’emphase a été mise, entre autres, sur l’un des principaux gestes barrières : le lavage des mains au savon, au niveau des institutions de santé et au sein des communautés. Pour y arriver, plusieurs activités originales ont été mises sur pied et ont mobilisé des artistes locaux : émissions de radio pour rejoindre le maximum de personnes, avec notamment une émission sur l’hygiène (« ti koze sou lijièn » : débat-causerie sur l’hygiène); des spots audio, des comédies musicales et des vidéo-clips diffusés sur les réseaux sociaux, les rassemblements publics ou dans les salles d’attente des IS; 26 fresques murales ont été réalisées au sein des institutions de santé et dans les communautés avec des messages de prévention et de promotion des gestes barrières (lavage des mains à l’eau et au savon, port du masque, distanciation sociale, etc.). Les institutions de santé ont également été approvisionnées en eau et en matériel (récipients et seaux, savons, chlore, etc.) et équipements de protection individuelle (masques, bottes, blouses, gants, etc.).

L’état d’urgence sanitaire a été levé en Haïti et la situation est considérée actuellement sous contrôle. Malgré tout, la vigilance reste de mise et les actions du projet PRISMA 2, notamment dans la sphère de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement (EHA), se poursuivent dans le cadre de ses activités planifiées pour cette année.