Nouvelles

Un nouveau manuel de formation en épidémiologie d’intervention

Fraîchement sorti des presses, l’édition 2021 du Manuel de formation en épidémiologie d’intervention à l’intention des agentes et agents de santé des pays de l’Afrique de l’Ouest du CCISD forme la base d’un programme de formation continue de niveau/durée intermédiaire en épidémiologie d’intervention. Tout en intégrant des mises à jour approfondies, il est dans la continuité de l’expertise et de l’expérience du CCISD en Afrique de l’ouest depuis plus de 30 ans.

Le programme de formation du CCISD met l’accent sur une meilleure gestion des données sanitaires, grâce aux connaissances en épidémiologie et en biostatistique, mais aussi sur la reconnaissance de l’importance des déterminants de la santé, des différentes variables qui affectent la santé des populations (sexe, âge, etc.), et du genre (tant dans la collecte comme dans l’analyse des données). Des données mieux gérées augmentent les chances de détecter à temps et répondre de manière adéquate aux épidémies, encore plus lorsque les capacités des responsables de laboratoire sont renforcées en même temps, comme c’est le cas dans l’approche CSE (centre de surveillance épidémiologique) mise en œuvre en synergie avec la Fondation Mérieux.

Le manuel sera utilisé dans le cadre de notre mandat REDISSE actuel (Bénin, Mali, Mauritanie, Niger et Nigeria), qui vise à contribuer au renforcement des systèmes de surveillance des maladies, en particulier les maladies à potentiel épidémique à déclaration obligatoire telles que la méningite, le choléra, la fièvre de Lassa, la polio, la rougeole et la rage humaine, entre autres. Le projet vise également à appuyer les pays dans le renforcement des capacités de prévention, détection et riposte en lien avec leurs engagements dans le cadre du Règlement sanitaire international (RSI), de manière cohérente avec la Surveillance intégrée des maladies et la riposte (SIMR) et en tenant compte de l’approche « Une seule santé ».

En savoir plus sur le mandat CCISD dans le cadre du REDISSE (2017).